A la Une

Tourisme au Maroc: Agadir a le vent en poupe.

Première station balnéaire du Maroc, Agadir bat les records pour le nombre de ses visiteurs.

Une hausse de 14,31% d’arrivées a été enregistrée durant les 10 premiers mois de 2018. La barre de 4,5 millions de nuitées a même été franchie durant cette période, selon les statistiques fournies par le Centre régional de tourisme (CRT) de Souss Massa.

Agadir, situé au sud-ouest du Maroc, a attiré 962.014 touristes durant cette période. En tête de liste : les visiteur Marocains avec   334.234 arrivées. Ils sont suivis par les Français et les Allemands, avec respectivement 152.861 et 108.817 arrivées enregistrées, selon le CRT.

Une baisse est toutefois ressentie dans le nombre de visiteurs Russes :    11.928 arrivées soit 3.380 touristes en moins comparé à 2017. Même tendance pour les Algériens, avec 6.203 arrivées, soit un recul de 987.

Agadir est la quatrième destination touristique du Maroc après Marrakech, Essaouira et Casablanca, mais la ville située sur la côte atlantique du Maroc est la première destination balnéaire, selon l’Office du Tourisme du Maroc.

Les chiffres du CRT concernent seulement les hôtels classés de la ville. Les auberges et d’autres établissements en périphérie ne sont pas pris en compte. Sans quoi, les performances seraient beaucoup plus parlantes.

Le taux d’occupation des hôtels est aussi en hausse. Durant les 10 premiers mois de 2017, pour le chef-lieu du Souss il était de 52,82% contre 55,70% en 2018, soit une augmentation de 5,45 %.

Mais les visiteurs restent un peu moins longtemps : 4,78 nuitées en 2017 contre 4,72 en 2018.

« Si nous sommes dans le vert aujourd’hui, c’est aussi grâce au renforcement des connexions aériennes entre autres avec des vols d’Air Arabia, Easy Jet, Rynair », affirme Mohamed Arabab, gérant de l’agence de voyages Time Travel. « Maintenant, le challenge est de pouvoir fidéliser ces touristes qui arrivent notamment, en améliorant l’existant et la qualité des services, mais aussi en adoptant une stratégie sérieuse pour l’animation de la ville à longueur d’année ».

Fatiha Nakhli.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *