A la Une

Partenariat Inde-Afrique : Les transactions économiques devront presque doubler en 2020.

Les relations entre l’Inde et l’Afrique sont en rapide expansion. L’Inde, actuellement le troisième partenaire commercial de l’Afrique, verra ses transactions économiques avec le continent presque doubler d’ici 2020.

C’est ce qui ressort de la 14ème édition du Conclave CII-Exim Bank actuellement en cours dans la capitale indienne New Delhi.

Selon les estimations, les flux entre nos deux blocs continentaux devraient atteindre les 100 milliards de dollars à l’horizon 2020, a affirmé dimanche au conclave le premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana.

Cela serait presque le double du volume des transactions en 2018. En effet, selon le magazine britannique The Economist, les transactions économiques entre l’Inde et l’Afrique l’année dernière étaient près de 60 milliards de dollars, contre seulement 12 milliards en 2006.

La puissance émergente indienne, avec un taux de croissance projetée de plus de 7% pour 2019, est le troisième partenaire économique de l’Afrique, selon The Economist.

L’Inde est également une force motrice de projets de développement africains.

Les lignes de crédits concessionnels accordées par l’Inde à l’Afrique, via Exim Bank of India, dépassent les 10 milliards de dollars”, a précisé Ibrahima Kassory Fofana lors de l’évnénement de trois jours. ”L’Inde apporte ainsi son appui à travers 150 projets, à 45 pays africains”.

Ces relations sont en pleine expansion aussi dans les domaines diplomatique et éducatif. Selon le premier ministre guinéen, l’Inde projette d’ouvrir 18 nouvelles ambassades en Afrique, dont la Guinée. Et sur les cinq dernières années, plus de 25.000 Africains ont pu bénéficier de bourses de formation ou de perfectionnement en Inde.

Une tradition séculaire de coopération entre l’Inde et l’Afrique a permis à une importante diaspora indienne de s’établir en Afrique du Sud, Kenya, Ouganda et Tanzanie. ”Aujourd’hui encore, cette diaspora joue un rôle majeur dans les systèmes économiques africains”, a dit Ibrahima Kassory Fofana.

Le conclave CII-Exim Bank organisé par la Confédération de l’industrie indienne (CII) et le gouvernement indien ”constitue un cadre pour discuter des projets spécifiques qui ont fait l’objet de débats lors des dernières éditions”,selon les organisateurs.

Mamadou Aliou Diallo.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *