A la Une

Nigeria: Une start-up qui recycle les déchets remporte un prestigieux prix belge.

Une start-up nigériane, spécialisée dans le recyclage et la revente des déchets à Lagos, a remporté le concours du Roi Baudoin pour le développement en Afrique avec sa stratégie innovante qui incite les foyers au recyclage en les payant pour leurs ordures.

Avec sa première place sur 244 candidatures, Wecyclers a remporté le prix de 200.000 euros, que la société compte investir pour l’expansion de ses activités vers le Bénin voisin.

La cérémonie de remise du prix aura lieu le 12 juin à Bruxelles en présence du Roi Philippe et de la Reine Mathilde de Belgique, au Palais Royal à Bruxelles.

Le prix, discerné chaque deux ans, reconnaît les “initiatives innovantes et exemplaires qui permettent aux populations locales de prendre en main leur propre développement, et qui leur donnent le potentiel pour reproduire ce développement à leur tour,” selon la Fondation du Roi Baudouin.

Nous avons choisi Wecyclers car nous sommes conscients que la gestion des déchets est un problème à Lagos, ainsi qu’en Afrique et en Europe. Nous félicitons votre innovation et votre persévérance,” déclare Hervé Lisoir, le coordinateur de la fondation, lors de l’annonce du prix à Lagos le 25 mars.

Selon Wecyclers, à Lagos, une mégapole de 23 millions de personnes, seuls 20% des déchets sont collectés aujourd’hui, et seuls 20% des déchets collectés sont recyclés.

Les 125 employés de l’entreprise qui parcourent les quartiers de Lagos collectent les déchets directement depuis les foyers. Pour chaque kilo de déchets recyclables, les familles reçoivent des “points Wecyclers” d’une équivalence de 25 centimes d’euros, qu’elles peuvent utiliser pour acheter du crédit mobile ou des biens de consommation.

Avec cette approche, le fondateur de Wecyclers, Bilikiss Adebiyi-Abiola, veut montrer aux familles que les déchets ont de la valeur, ce qui les incite à mieux s’en occuper.

Wecyclers trie les déchets pour les revendre à des entreprises comme Alkem Nigeria pour environ 177 euros la tonne. Le plastique est transformé en fibre par Alkem Nigeria pour ensuite servir à différents usages comme rembourrer les matelas.

Selon le directeur général Wale Adebiyi, Wecyclers a collecté plus de 5.000 tonnes de déchets recyclables depuis 2012, chez 17.000 familles. Ce montant a permis à l’entreprise de faire plus de 177.000 euros de chiffre d’affaries en 2018, et de reverser plus de 88.000 euros à ses abonnés.

Leur activité ayant doublé en trois ans, Wecyclers a aujourd’hui l’oeil sur le marché béninois, une expansion que le prix de 200.000 pourra financer. L’entreprise prévoit une tournée de levée de fonds en Europe en juin.

Emile Glass.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *