A la Une

Muhammadu Buhari réélu président du Nigéria pour un second mandat dans un climat de récession économique.

La commission électorale a proclamé vainqueur le président sortant du Nigéria au second tour des élections présidentielles. Muhammadu Buhari doit à présent agir pour résoudre la première récession économique du pays depuis un quart de siècle.

Muhammadu Buhari a récolté 56% des voix, selon les résultats annoncés mercredi, avec un taux de participation qui s’est avéré faible. Il devra faire face à un bilan économique mitigé qui a fait l’objet des critiques de ses détracteurs.

En effet, le pays a subi de plein fouet la chute des cours du pétrole pendant le premier mandat de Buhari et connu sa première récession depuis 25 ans.

Le Nigéria est le premier pays africain producteur de pétrole avec une économie largement tributaire de l’or noir. Avant sa réélection, Muhammadu Buhari avait mis en avant l’enjeu de l’effort de diversification de l’économie du pays.

Deux pistes principales sont envisagées. D’abord la filière agricole qui a pesé 287 millions d’euros en 2018 devenant parallèlement le premier pourvoyeur d’emploi du pays selon les données de La Tribune Afrique. En second lieu, le secteur minier qui nécessite pour un bon fonctionnement, la sécurisation des sites et un cadre juridique rigoureux.

Ludwig Kadja.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer