Maroc: Un pôle de compétitivité d’Agadir vient en aide à la pêche côtière avec un procédé innovant.

Innovation tous azimuts ! Une association marocaine basée à Agadir révolutionne la pêche côtière avec un dispositif innovant automatisé pour le glaçage de poissons à bord des bateaux de pêche.

Cette nouvelle technique développée par l’association Agadir Haliopôle Cluster (AHP), en collaboration avec l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA) d’Agadir, permettra de remplacer la pratique du glaçage manuel utilisée actuellement.

Une prouesse qui a valu au Maroc la médaille d’or au Bitgaram International exposition of Electric Power Technology Bixpo 2018 en Corée.

Ce nouveau dispositif de glaçage offre la garantie de travailler d’une manière simple et pratique à bord des bateaux de pêche côtière, tout en assurant la qualité requise des captures.

« Cette invention permet de maintenir la fraîcheur du poisson au débarquement selon la norme de l’UE, d’optimiser le coût du glaçage et de réduire la quantité de glace à transporter », explique Mohamed Bouayad, président d’AHP. « C’est aussi un excellent moyen d’améliorer l’ergonomie de travail ».

Les traits innovants de ce dispositif se traduisent par une mémoire intégrée qui trace la quantité de poissons et de glace administrée et par la dispersion de la glace selon le type de poisson d’une manière uniforme sur le caisson. Il peut déterminer la quantité de glace nécessaire, automatiquement, afin de maintenir la fraîcheur des poissons. Les calculs se font avec un système embarqué sous forme de carte à microprocesseur.

La clientèle-cible de ce dispositif sont les utilisateurs des bateaux de pêche côtière ou traditionnelle au Maroc et ailleurs sur la côte de l’Afrique.

Conjointement avec l’ENSA, une demande de brevet national à été    déposée au siège de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale.

Rappelons que l’association AHP est un pôle de compétitivité crée pour accompagner le développement des entreprises dans le domaine de l’exploitation des ressources vivantes aquatiques. Et ce, à travers la promotion d’actions communes permettant d’accroître leurs performances sur les marchés nationaux et internationaux, grâce à la recherche et l’innovation.

Fatiha NAKHLI.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *