Maroc Produits de la mer: Le salon Halieutis démarre à Agadir, la Norvège à l’honneur.

En présence cette année de ministres venus de plusieurs pays d’Afrique, et de la Norvège l’invitée d’honneur cette année, la 5e édition du Salon Halieutis, dédié aux produits de la mer, a demarré cette semaine à Agadir sur la côte sud du Maroc, premier producteur de produits marins du continent.

Le salon, ouvert mercredi, comprend plus de 250 exposants issus d’une quarantaine de pays. Des ministres représentant la Norvège, l’Angola, l’Espagne, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Libéria, la République Démocratique du Congo et le Sénégal prennent part à l’événement.

«Le Maroc occupe une place privilégiée en tant que premier producteur de produits marins en Afrique, dix-septième au niveau mondial et premier exportateur de sardine de la planète», a déclaré Aziz Akhannouch, ministre marocain de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. 

. «Ces résultats positifs, avec la présence d’un grand nombre de ministres étrangers, positionnent le Salon Halieutis comme un rendez-vous international qui répond aux besoins de nombreux acteurs, marins, professionnels et chercheurs, en matière de marketing, de mécanisation, de partage de connaissances et de promotion des investissements».

Cette année, c’est la Norvège qui est le pays invité d’honneur. «Il s’agit d’un pays producteur et exportateur de premier plan dont l’intérêt pour le Salon Halieutis témoigne de notre compétence et de notre expertise dans le domaine de la pêche maritime et de l’aquaculture», s’est félicité le ministre.

Répartis sur une surface de 16.000 mètres carrés, les exposants couvrent toute la chaîne de valeur de la pêche: Flotte et engins, valorisation et process, international, institutionnel, animation et innovation. 

Sur le thème «Les nouvelles technologies dans la pêche: pour une meilleure contribution halieutique dans l’économie bleue», le Salon Halieutis se poursuit jusqu’au 24 février. 

Des conférences se tiendront autour de l’actualité, les enjeux et les perspectives du secteur dans un contexte où le développement durable de l’économie océanique est au centre des préoccupations.

Fatiha Nakhli.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *