A la Une

Macron dans la Corne de l’Afrique : Réaffirmer la présence française face aux incursions chinoises.

Cette tournée de quatre jours du président français sera sa première à l’Est de l’Afrique. Après une arrivée à Djibouti lundi soir, Emmanuel Macron rejoindra l’Éthiopie mardi, puis le Kenya. L’objectif de cette visite sera de repositionner la France dans une zone en plein bouleversement politique et économique, dans un contexte d’avancée chinoise dans la région.

L’étape djiboutienne, d’une durée de 12 heures, consiste d’une visite express avec le président Ismaïl Omar Guelleh mardi matin, suivi d’un déplacement sur la plus grande base militaire française d’Afrique, après Gao au nord du Mali. Les deux homologues devaient aborder des points stratégiques et sécuritaires, étant donnée la présence étrangère sur cette zone très convoitée: Une base militaire américaine, ainsi que la seule et plus grande base navale chinoise à l’étranger. Aucun volet économique n’est prévu pour cette étape.

Il s’agit par cette visite “de marquer la force de notre partenariat“, souligne l’Elysée dans un communiqué à l’AFP. 

La volonté de contrer l’investissement de la Chine, qui remporte d’importants contrats pour la construction d’infrastructures portuaires et ferroviaires au Djibouti, se fait ressentir.

S’ensuivra le premier voyage d’un président français en Éthiopie depuis 1966. Emmanuel Macron n’a remis en cause son déplacement, bien que la visite arrive quelques jours après le crash d’un avion Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts.

Pour finir la tournée, Emmanuel Macron effectuera la première visite d’un président français au Kenya. Le volet sécuritaire sera également au centre des discussions avec son homologue kényan Uhuru Kenyatta. Le Kenya ne représente qu’un partenaire commercial mineur pour la France, mais la visite d’Emmanuel Macron est l’occasion de remporter de gros contrats dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures, et de développement durable.

L’Éthiopie et le Kenya ont d’immenses besoins d’infrastructure, […] et le Président de la République est attendu sur les instruments financiers que nous pouvons mettre sur la table, et nos entreprises sur les modèles de partenariat qu’elles peuvent proposer sans accroître la dette” de ces États, contractée essentiellement auprès de la Chine, a déclaré l’Elysée dans un communiqué.

Face au potentiel commercial du Kenya et à l’ascension de l’Éthiopie à la troisième place des marchés d’exportation de la France en Afrique sub-saharienne, deux délégations de patrons de grands groupes français se déplaceront dans ces deux pays. En Éthiopie, cette délégation inclura le PDG d’Orange, ainsi que ceux de Canal+ et de Meridiam. Les PDG d’Engie et de EDF seront ensuite attendus au Kenya.

Les Chefs d’Etat Français et Kenyan co- président par ailleurs le One Planet Summit de Nairobi le 14 mars, un sommet environnemental, qui sera l’occasion pour Emmanuel Macron de s’entretenir pour la première fois avec le nouveau Président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi.

Emile Glass.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer