A la Une

Limitation des véhicules d’occasion au Kenya, des opportunités en perspectives

Le gouvernement kenyan veut réduire progressivement la part de marché des véhicules d’occasion dans le parc automobile national. L’objectif serait de favoriser le développement d’usines de montage mais aussi de réduire l’âge moyen des véhicules. 

Ainsi, l’âge limite des véhicules importés passera de 8 ans aujourd’hui à 3 ans d’ici 2021, selon les informations de l’agence Reuters. Cette restriction reste néanmoins spécifique aux véhicules dont la cylindrée est supérieure à 1500 centimètres cube pour garantir une certaine capacité d’achat de la population.

Quand on sait que pour l’instant 8 véhicules sur 10 (soit 80%) des véhicules achetés sont d’occasion, l’on pourrait se demander quelles politiques seront mises en place pour accompagner cette réglementation. 

Sur ce dernier point, quelques incitations fiscales sont prévues par le gouvernement kenyan en faveur des entreprises d’assemblage locales. A savoir, un taux zéro sur les droits d’accise et une réduction de 50% pour l’impôt sur les sociétés.

Ludwig Kadja

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *