A la Une

Le Rwanda lancera son premier satellite en orbite cet été.

L’initiative est en collaboration avec l’Agence japonaise de coopération internationale et l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale. Les nouveaux développements ont été annoncés par l’Autorité Rwandaise des Services Publics et de la Régulation (RURA).

Seulement quelques pays africains ont réussi à lancer des satellites, dont l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Maroc, l’Algérie et l’Egypte. Cependant, à mesure que les appareils deviennent plus petits et plus abordables, de plus en plus de pays africains envisagent de tirer parti des données des satellites.

Une équipe de cinq ingénieurs rwandais est actuellement à l’Université de Tokyo pour travailler avec leurs homologues japonais sur le projet. Ils ont participé à la conception et de la construction du satellite.

RURA a annoncé qu’une autre équipe de 15 ingénieurs sera formée localement à la technologie des satellites à partir du mois prochain. Le gouvernement souhaite utiliser la technologie par satellite pour différents types de recherche. Les données aideront dans des domaines tels que l’agriculture de précision et la prévision des conditions météorologiques, y compris la sécheresse.

«La technologie satellitaire renforcera non seulement les capacités de notre population, mais nous donnera également la capacité d’inspecter certaines activités du secteur agricole, de surveiller les zones humides dans le cadre des efforts de protection de l’environnement et de la planification urbaine intelligente»,  a déclaré Patrick Nyirishema, directeur général de RURA.

Le satellite sera lancé depuis une base dans le district de Nyagatare dans l’est du pays. Le budget du projet est de 262 millions d’euros.

Abdon Kamanzi.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer