A la Une

Le Ghana, modèle économique pour la région, avec un président qui prône une Afrique forte.

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, se positionne comme le porte-drapeau d’une nouvelle Afrique forte et indépendante. Avec une croissance économique de 8,3%, la plus élevée d’Afrique, il offre son pays comme modèle économique et démocratique pour une région secouée par l’instabilité.

En regardant les ressources de l’Afrique, ce sont nous qui devrions donner de l’argent aux autres“, a-t-il dit, s’exprimant en Français dans une interview depuis le palais présidentiel à Accra avec TV5 Monde, diffusée le 17 février. Egalement présents étaient des journalistes de RFI et Le Monde.

En 2016, aprês deux tentatives précédentes, Nana Akufo-Addo devient président du premier pays d’Afrique noire à obtenir son indépendance des puissances européennes. Il avait axé sa campagne présidentielle sur l’industrialisation du Ghana, avec comme slogan “1 district, 1 usine“; sur la jeunesse et l’éducation, ainsi que sur le support de la diaspora ghanéenne.

Lors de la visite d’Emmanuel Macron au Ghana en novembre 2017, le président ghanéen avait exprimé sans détour la relation qu’il envisage vis-à-vis des anciennes puissances coloniales, et son ambition de “sortir l’Afrique de cette mentalité d’assisté, de mendiant.

Ce contenu a été restreint aux utilisateurs connectés uniquement. Veuillez vous identifier pour voir ce contenu.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *