L’avenir énergétique : les tendances qui façonneront l’Afrique en 2019

L’Afrique est une terre d’avenir pour les ressources fossiles.

Selon une note de la Chambre Africaine de l’Energie, le club des producteurs de pétrole sur le continent continuera à s’agrandir en 2019.

Dans le détail, un des baromètres de la chambre pour mesurer les succès de cette année, repose sur l’intérêt porté aux appels d’offre. A l’exemple du Ghana, dernier pays à rejoindre la liste des producteurs de pétrole africains, qui a lancé son premier appel d’offre officiel, prenant fin en mai 2019 et qui aurait attiré l’attention de 16 sociétés pétrolières, dont ExxonMobil, BP, Total et ENI.

Un autre élément important évoqué concerne les différentes élections présidentielles dans les grands pays producteurs comme le Nigéria, l’Algérie, la Libye mais aussi au Sénégal, producteur de pétrole en devenir. Ces événements auront probablement une influence sur les futurs investissements en fonction notamment des potentielles réformes et stratégies étatiques.

A cela s’ajoute une probable complexité de la gestion des prix avec la volonté de pays africains membres de l’Opep d’accroître leur production de pétrole mais aussi l’arrivée de nouveaux pays producteurs non membres tels que le Sénégal, le Kenya ou le Soudan.

Ludwig Kadja.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer