A la Une

L’Afrique représentera la deuxième opportunité d’affaires dans le secteur médical mondial.

En raison d’une demande croissante, d’ici 2030, la part de marché de l’Afrique dans l’industrie médicale mondiale sera de 14%, en deuxième position derrière les Etats-Unis, prévue à 21%.

La secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique , Vera Songwe, a annoncé ces prévisions lors de l’Africa Business Health Forum qui s’est tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 12 février, en présence de plusieurs chefs d’état.

En cause, une demande de plus en plus forte face à une desserte insuffisante pour l’heure. Cette faiblesse ouvre plusieurs opportunités au secteur privé, comme le souligne Vera Songwe. Toujours selon elle, les importations de produits pharmaceutiques du continent atteignent les 12 milliards d’euros chaque année.

Les défis sont donc importants lorsque l’on sait que sur la production mondiale, 3% seulement des produits pharmaceutiques sont africains, avec parallèlement une part importante de contrefaçon. En effet, sept médicaments sur 10 sont faux, selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de Santé.

Ludwig Kadja.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer