La Banque africaine de développement accorde 27 millions de dollars à l’Union africaine pour renforcer l’Initiative de réponse au Covid-19 sur le continent.

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, le 29 Juillet 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé, vendredi 24 juillet, à Abidjan, l’octroi d’une aide de 27,4 millions de dollars américains à l’Union africaine (UA) pour soutenir les efforts menés sur le continent contre la pandémie de Covid-19.

Ce financement fait suite à une réunion du Bureau élargi
de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UA avec le secteur
privé africain, organisée le 22 avril 2020 par visioconférence, sous la
présidence de Cyril Ramaphosa, président de l’Afrique du Sud et président en
exercice de l’Union africaine . Le président de la Banque africaine de
développement, Akinwumi Adesina, qui prenait part à cette réunion, s’était
engagé à soutenir fermement l’Initiative de lutte contre la pandémie élaborée
par la Commission de l’UA. 

La réunion du Bureau avait appelé à davantage de
contributions au Fonds de réponse au Covid-19 de l’Union africaine mis en
place, en mars 2020 par le président de la Commission Moussa Faki Mahamat.

S’exprimant après l’approbation par le Conseil
d’administration de cette opération, Akinwumi Adesina a déclaré : « Grâce
à ce plan de financement, nous réaffirmons avec force notre engagement en
faveur d’une réponse africaine coordonnée face à la pandémie de Covid-19. Plus
important encore, nous montrons clairement que, s’il agit de manière
collective, le continent peut faire face à la pandémie qui met à rude épreuve
les systèmes de santé avec des répercussions socioéconomiques sans précédent
sur le continent. »

L’essentiel du financement de la Banque, soit 26,03
millions de dollars américains permettra de renforcer la capacité
institutionnelle du Centre africain pour le contrôle et la prévention des
maladies (CDC‑Afrique) afin de lui permettre de faire face aux urgences en
matière de santé publique sur l’ensemble du continent, tandis que 1,37 million
de dollars sera versé au Fonds de réponse au Covid-19 de l’UA.

Les deux subventions proviennent du Fonds africain de
développement, le guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque
africaine de développement et de la Facilité d’appui à la transition (FAT), un
mécanisme de soutien aux pays fragiles et en transition. Elles permettront notamment
de concrétiser la mise en œuvre du Plan de préparation et de réponse à la
pandémie de Covid-19 du CDC‑Afrique en renforçant la surveillance aux
différents points d’entrée (par air, mer et terre) dans les pays d’Afrique. Elles
faciliteront le renforcement des capacités sous-régionales et nationales de
surveillance épidémiologique et garantiront la disponibilité de matériel permettant
d’effectuer des tests ainsi que l’acquisition d’EPI (équipement de protection
individuelle) pour assurer la protection des agents de santé déployés en
première ligne dans les secteurs sensibles. Le financement permettra également
le recueil de données désagrégées par genre ainsi que la mise à disposition de
personnel qualifié pour le Centre d’opérations d’urgence du CDC‑Afrique. 

En février, sur tout le continent, seuls deux laboratoires
de référence établis au Sénégal et en Afrique du Sud étaient en mesure
d’effectuer des tests de dépistage du Covid-19. Mais le CDC‑Afrique, en
collaboration avec les gouvernements, l’Organisation mondiale de la santé (OMS)
et différents partenaires au développement et des instituts de santé publique,
a porté à 44 le nombre de pays en mesure d’effectuer des tests. Malgré ces
progrès, la capacité de dépistage du coronavirus en Afrique reste inférieure à
600 pour un million de personnes, contre 50 000 personnes en Europe pour un
million d’habitants.

« La réponse actuelle et le soutien que nous
apportons à l’Union africaine arrivent en temps et en heure et joueront un rôle
essentiel en aidant l’Afrique à trouver des solutions pour renforcer sa
résilience à cette pandémie et aux épidémies à venir », a déclaré Wambui
Gichuri, vice-présidente par intérim chargée de l’Agriculture et du développement
humain et social à la Banque africaine de développement.

Cette
aide viendra compléter différentes opérations nationales et sous-régionales
financées par la Banque africaine de développement dans le cadre de la Facilité
de réponse rapide contre le Covid-19 (Covid-19 Response
Facility, CRF), un mécanisme de financement doté de 10 milliards de dollars
américains destiné à aider les pays africains à faire face à la pandémie de
Covid-19 et à ses conséquences sociales et économiques.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour La Banque Africaine de Développement.

Contact médias : Gershwin Wanneburg, Département de la
communication et des relations extérieures ; Banque africaine de
développement, e-mail : g.wanneburg@afdb.org

Source: African Media Agency

Afficher plus