A la Une

Kenya : Recettes de l’horticulture en hausse de 33%, devenant la 3ème source de revenus.

Les recettes de l’horticulture ont atteint 153 milliards de shillings (1,3 milliards d’euros) en 2018, une augmentation de 33%, ce qui en fait la troisième source de devises du Kenya après les envois de fonds de la diaspora et le tourisme.

Les fleurs ont généré la plus grande partie des recettes en horticulture, rapportant 113 milliards de shillings (1 milliard d’euros), les fruits émergeant en deuxième position, suivis des légumes, Chris Kiptoo, secrétaire principal du Ministère du Commerce, a déclaré le 12 février devant la presse.

“D’après les résultats que nous venons de voir, il est évident que l’industrie horticole est la clé de notre économie et nous devons lui apporter tout le soutien nécessaire“, a-t-il dit.

Les recettes durant l’année ont augmenté de 33% par rapport à l’année précédente en raison de la forte demande de produits de l’horticulture et des prix internationaux relativement élevés.

Le directeur général du Kenya Flower Council, Clément Tulezi, a déclaré que la performance montrait le potentiel du pays, si l’état fournissait le soutien nécessaire.

“L’industrie des fleurs a relevé le défi de la pénurie d’engrais pour enregistrer de bonnes performances“, a-t-il déclaré.

En 2018, la première source de revenus au Kenya était l’envoi de fonds de la diaspora (2,4 milliards d’euros), suivi par le tourisme (1,4 milliards d’euros).

Abdon Kamanzi.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *