A la Une

Jumia, leader de l’e-commerce en Afrique, en phase d’être côté à Wall Street.

Après avoir enregistré 4 millions de clients dans 14 pays africains en 2018, Jumia s’apprête à devenir la première entreprise digitale du continent à avoir une cotation à la bourse américaine le New York Stock Exchange, à Wall Street. 

L’entreprise a présenté à la SEC (Securities and Exchange Commission) son intention d’introduction en bourse en début de semaine. Pour l’heure, le calendrier et le prix ne sont pas dévoilés. Selon le site d’information français Les Echos, ces informations devraient être révélées d’ici 15 jours. 

Créé en 2012, Jumia a un chiffre d’affaire annuel s’élevant aujourd’hui à 93,8 millions d’euros. L’entreprise a dû bâtir son modèle économique en s’adaptant aux contraintes de son marché en matières d’accès à Internet et de faible bancarisation des populations. Cela a consisté notamment à mettre en place son propre système de paiement Jumia Pay (solution de paiement mobile) et de proposer un système de paiement à la livraison

En attendant d’en savoir plus sur l’avenir boursier du géant de l’e-commerce africain, Jumia a aujourd’hui un capital tenu à 30% par l’opérateur de télécoms sud-africain MTN, à 21% par l’incubateur allemand Rocket Internet , 9,6% par l’opérateur latino-américain Millicom mais aussi par les français Orange et Axa à 6% chacun.

Ludwig Kadja.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer