A la Une

Guinée : le Premier ministre prône la lutte contre la corruption.

Le chef du gouvernement guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, a écrit au vérificateur général de Guinée pour encourager « un contrôle financier et administratif des établissements publics et parapublics ».

Après avoir salué « les premières actions » du vérificateur général « qui ont abouti aux résultats pertinents », Kassory Fofana a obtenu l’aval du président de la république pour « enclencher des missions de de vérification auprès d’un deuxième groupe d’établissements publics et parapublics », lit-on dans la lettre datée du 12 février.

« la finalité de ces contrôles est de relever les irrégularités pour des fins de corrections et sanctions d’une part, et d’autre part, de s’assurer de la conformité de la gestion des établissements concernés avec le cadre juridique, financier et comptable régissant leur fonctionnement ».

Les sept établissements ciblés sont : la Direction Générale des Douanes, la Direction Nationale des Impôts, l’Agence Nationale des Infrastructures minières, la Société Navale Guinéenne, le Patrimoine Bâti Public, la Société Guinéenne des Pétroles et le Fonds National de Sauvegarde de l’Environnement.

En juin 2018, lors de la déclaration de sa politique générale, Ibrahima Kassory Fofana avait promis que l’une des actions prioritaires de son gouvernement est la lutte contre la corruption et le détournement des fonds publics.

Mamadou Aliou Diallo.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer