A la Une

Ghana : Un ambitieux service de santé livre par drone des médicaments aux cliniques isolées.

Dans le Nouvel Hôpital Gouvernemental de Tafo, dans l’Est du Ghana, les infirmiers viennent souvent à court de vaccins contre la fièvre jaune. De longues queues de mères portant leurs bébés malades se forment dans le chaud et l’humidité des salles d’attente bondées.

Les commandes de vaccins prennent, au mieux, deux heures à arriver par la route. Mais en une vingtaine de minutes, un drone peut effectuer cette livraison.

L’hôpital de Tafo est le premier au Ghana à mettre en oeuvre le nouveau programme gouvernemental de livraison par drone, lancé le 24 avril. Il vise à utiliser des drones afin de livrer des produits médicaux aux communautés isolées dans un délai restreint.

Les services de santé ghanéens travaillent avec Zipline, la compagnie de drone créée en 2014 et siégeant à San Francisco, connue pour avoir lancé en 2016 un service similaire de livraison de sang au Rwanda. Fin 2018, Zipline s’est lancé dans la livraison d’autres produits médicaux, notamment les vaccins en Afrique.

Zipline prévoit de faire au Ghana un centre d’entraînement pour les futurs opérateurs africains de vol de drones, lorsque l’entreprise étendra ses activités à d’autres pays. Le Sénégal et le Nigeria ont déjà exprimé leur intérêt. L’entreprise décrit l’opération en cours au Ghana comme le plus important service médical de livraison par drone au niveau mondial.

Nous prenons le relais du Rwanda, qui a été le précurseur” des drones médicaux en Afrique, a annoncé le vice président ghanéen Mahamudu Bawumia, selon le site Citinewsroom.com. ”Nous innovons aussi les moyens de livraisons médicales afin de réduire les coûts et être aussi efficace que possible”.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les hémorragies liées aux accouchements sont la cause la plus commune de mortalité maternelle, soit près de 34% des décès en couche en Afrique. Les livraisons rapides de sang et de médicaments pourraient donc sauver d’innombrables mères africaines.

Zipline a ouvert son centre à Omenako, à 70 kilomètres au Nord d’Accra, et prévoit d’en ouvrir trois autres avant la fin 2019.

Les drones auront la capacité de desservir 500 établissements médicaux dans un rayon de 80 kilomètres autour du centre d’Omenako, où des stocks importants de médicaments d’urgence, de vaccins, et de sang ont été réunis. Ce programme a comme avantage supplémentaire de contribuer à la réduction du gaspillage des produits médicaux en surstockage dans les hôpitaux.

L’entreprise veut surtout attaquer le défi de la livraison du “dernier kilomètre”, auquel font face les opérateurs en Afrique, où le réseau routier demeure sous-développé ou mal entretenu.

En effet, le gros avantage que représentent les services de drone pour les gouvernements africains est l’efficacité sur le court et moyen terme, comparé aux investissement colossaux qu’impliquerait la rénovation des infrastructure de santé et de logistique.

L’entreprise affirme qu’une fois que les quatre centres de Zipline seront opérationnels, leur service sera en mesure de couvrir 2,000 établissements médicaux et atteindre 12 millions d’individus, soit presque la moitié de la population du Ghana.

Le gouvernement ghanéen a signé avec Zipline un contrat de 11,2 millions d’euros sur quatre ans pour effectuer 600 livraisons réussies par jour.

Emile Glass.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer