A la Une

Forte hausse des envois de fonds de la diaspora africaine en 2018.

La diaspora africaine issue de la région subsaharienne a envoyé 46 milliards de dollars de fonds vers la région en 2018, une augmentation de 9,6% par rapport à l’année précédente, selon un nouveau rapport de la Banque Mondiale.

Cette hausse constante, depuis 2016, s’explique par la solidité des conditions économiques dans les pays à revenus élevés où travaillent de nombreux migrants issus de l’Afrique subsaharienne, selon le rapport diffusé le 8 avril.

Les données de la Banque Mondiale indiquent que c’est le Nigeria qui se place en tête du classement des pays de la sous-région ayant attiré le plus de fonds de la part de ses migrants.

Avec près de 24,3 milliards de dollars reçus d’après les chiffres officiels, ce pays a monopolisé plus de la moitié des envois de fonds. Il devance le Ghana (3,8 milliards), le Kenya (2,7 milliards) et le Sénégal (2,2 milliards).

D’après la Banque Mondiale, ces transferts de fonds devraient continuer à croître, atteignant 48 milliards de dollars cette année et 51 milliards en 2020.

Carlos Mekontchou

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer