Covid-19 : le Fonds africain de développement approuve une subvention de 8,9 millions de dollars pour six pays d’Afrique australe et Sao Tomé-et-Principe

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, le 26 Juin 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé, mardi 23 juin à Abidjan, une subvention de près de 8,9 millions de dollars destinée à renforcer les mesures de contrôle de la pandémie de Covid-19 dans six pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Les administrateurs du Fonds ont également accordé une subvention de 683 000 dollars à Sao Tomé-et-Principe pour soutenir la riposte de l’archipel à la pandémie et à ses répercussions. Cette subvention entre dans le cadre du Mécanisme de réponse rapide contre le Covid-19 de la Banque (CRF).
Les fonds du guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque faciliteront ainsi l’achat d’équipements médicaux et de laboratoire (trousses de test, équipements de protection individuelle, ventilateurs non invasifs) au Lesotho, au Malawi, à Madagascar, au Mozambique, en Zambie et au Zimbabwe, six pays de la SADC. Le Secrétariat de la Communauté est à la fois bénéficiaire et organisme de mise en œuvre de la subvention.

Ce financement renforcera la capacité de la SADC à coordonner les mesures de riposte aux pandémies, y compris la surveillance et la sensibilisation dans les six pays bénéficiaires.

Les pays de la SADC et Sao Tomé-et-Principe disposent de ressources et de capacités insuffisantes pour gérer efficacement la pandémie de Covid-19, qui a mis à rude épreuve des systèmes de santé déjà fragiles. « En conséquence, ces pays peinent à présent à réagir efficacement à l’évolution rapide de la pandémie », a observé la Banque. 

En Afrique, le coronavirus se propage lentement, mais sûrement, à travers le continent, entraînant des bouleversements liés aux mesures de confinement qui affectent les économies.

La pandémie devrait avoir un impact économique conséquent sur les pays membres de la SADC. Le PIB réel de tous les pays de la SADC, à l’exception du Zimbabwe, devrait ainsi se contracter cette année.

Le financement est aligné sur deux des cinq priorités stratégiques, « High 5 », de la Banque, à savoir « améliorer la qualité de vie des populations en Afrique » et « intégrer l’Afrique », ainsi que sur le mécanisme de préparation et de réponse aux catastrophes de la SADC pour lutter contre les catastrophes et les pandémies.

Le 24 juin 2020, les 16 pays de la région de la SADC avaient enregistré environ 120 000 cas de contamination au coronavirus sur un total de 325 000 cas à l’échelle du continent africain. Les cas signalés à Sao Tomé-et-Principe s’élevaient à environ 700, sur les quelque 211-000 habitants que compte l’archipel. 

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la Banque Africaine de Développement.


Contact médias : Kwasi Kpodo, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement. E-mail : w.kpodo@afdb.org

Source: African Media Agency

Afficher plus