A la Une

Bénin : Le gouvernement supprime des droits de douane, booste le Made in Bénin.

Au Bénin, plus de droits de douanes ni de TVA à payer pour les équipements agricoles.

La mesure exceptionnelle, rendue publique le 11 février, vient compléter la loi de finances 2019, et vise à desserrer l’étau sur les entreprises locales et insuffler une nouvelle dynamique au secteur agricole.

Selon Nathanael Vigan, entrepreneur du secteur des machines agricoles, cette décision « aura pour première conséquence, des prix plus accessibles du matériel au profit des paysans.»

Lors d’une session en direct sur Facebook pour permettre aux autorités de répondre directement aux citoyens, Nicolas Yenoussi, directeur général des impôts, avait annoncé le 7 février quelques dispositions incitatives de la nouvelle loi de finances, notamment l’exonération d’impôts pour les entreprises agricoles.

«Aujourd’hui, le secteur agricole est dispensé de tout impôt», a-t-il déclaré, en nuançant. Selon lui, seuls les producteurs de matières premières sont concernés par l’allègement fiscal.

Il a dévoilé également une série de mesures fiscales de la loi de finances 2019, en faveur des entreprises locales. Il s’agit de la suppression des taxes sur le matériel informatique, la suppression des droits d’enregistrement sur les transactions immobilières, et l’exonération des compagnies opérant dans le secteur pétrolier de l’acompte de l’impôt assis sur le bénéfice.

En 2019, le gouvernement s’engagera également en faveur de la promotion du made in Benin. Désormais 60% des acquisitions de mobiliers doivent provenir de fabricants locaux. Pour les produits d’entretien, ce quota est relevé à 80%. De même, au moins 80% des aliments consommées dans les cantines universitaires et militaires devront désormais être des produits locaux, selon Nicolas Yenoussi.

Fiacre Kakpo.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer