Au Cameroun, reprise progressive du trafic aérien

Ce mardi matin à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, le retour du vol Air France s’est déroulé sans bousculade, ni pression, dans le strict respect des gestes barrière prescrits et signalés, a constaté sur place, l’envoyé spécial de l’Agence Digitale d’Informations Africaines (ADIA).

YAOUNDE, Cameroun, le 26 Mai 2020,-/African Media Agency (AMA)/- Les chefs d’escale ADC et Air France satisfaits après le décollage du Vol spécial Air France. A l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, tout rentre progressivement dans l’ordre. Sans bousculade, ni pression, dans le strict respect des gestes barrière prescrits et signalés.

À situation d’urgence, dispositif d’urgence. L’équipe anti- COVID-19 du Minsanté n’a laissé personne indifférent ce matin à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen.

Remarquables par leurs tenues vertes ou blanches selon le poste de travail, ils occupent cinq postes spécifiques:

  1. A la sortie des bagages pour leur désinfection avant leur transport par l’assistance de ADC S.A. vers la passerelle;
  2. A l’entrée du tunnel de l’avion où ils contrôlent le port du masque, la température et le résultat du test COVID-19 effectué dans le pays d’embarquement. Ils effectuent aussi le lavage obligatoire des mains aux passagers.
  3. Avant l’embarquement, la compagnie aérienne fait parvenir à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen, les résultats des tests de leurs passagers. CEUX DES PASSAGERS AYANT DES TEST DATANT DE PLUS DE TROIS JOURS, SONT RETENUS au 2ème poste de contrôle et envoyés au 3ème poste.
  4. Le 3ème Poste est chargé d’effectuer les tests rapides offerts par le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA et le Minsanté. Ici, les résultats sont effectifs une quinzaine de minutes après et la suite de la procédure, nous la connaissons tous.
  5. à la salle de récupération des bagages où une dernière équipe désinfecte les bagages de cabine.

Après toutes les formalités et le départ de tous les passagers du Vol spécial Air France, l’équipe de désinfection a pris le soin de désinfecter tout l’itinéraire parcouru par les passagers et les officiels. Une thérapie de choc que met en œuvre le Médecin de l’aéroport, Docteur MINYEM.Vivement le retour à la normale dans le strict respect des nouvelles prescriptions de protection contre la COVID-19 et sa propagation.

En rappel: le gouvernement camerounais avait décidé, le 18 mars 2020, de fermer ses frontières aériennes, maritimes et terrestres, à cause de la pandémie du coronavirus.

Peu avant, Air France avait été au cœur d’une négligence sanitaire révélée par les Aéroports du Cameroun (ADC), l’entreprise publique en charge de la gestion des plateformes aéroportuaires du pays.

Des passagers de ce vol d’Air France, potentiellement porteurs de virus Covid-19 avaient pu souiller les installations aéroportuaires qu’ils avaient utilisées pendant leur présence à l’intérieur du terminal et exposer ainsi les agents  en service en ce moment qui avaient été mis en quarantaine.

L’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen est un des deux plus grands aéroports camerounais. Il est classé 2ème Aéroport compte tenu du nombre de passagers et du fret traités. L’aéroport est doté d’infrastructures modernes et jouit d’un trafic international à forte croissance de l’ordre de 15% par an.

Avec ses 1,5 million de visiteurs et ses 200 000 par an, l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen dessert Yaoundé la capitale, siège des institutions administratives et politiques.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l’Agence Digitale d’Informations Africaines.

Source: African Media Agency

Afficher plus