A la Une

Afrique du Sud : La seconde plus grande installation frigorifique du monde ouvre ses portes.

La deuxième plus importante installation frigorifique du monde a ouvert ses portes vendredi dernier à Johannesburg, un projet d’investissement public-privé de 25 millions d’euros.

Le complexe ultra-moderne du groupe In2Food’s est également la plus grande usine de traitement alimentaire de l’hémisphère sud. L’usine s’étale sur 22.708 m² dans l’enceinte nord de la Zone Economique Spéciale (ZES) de l’aéroport international OR Tambo.

Cet investissement devrait stimuler la croissance économique de la province du Gauteng en créant plus de 600 emplois directs et en soutenant 5.000 autres emplois dans la chaîne de valeur agricole à travers la région.

Au cours des cinq dernières années, la province du Gauteng a attiré un montant d’investissement direct étranger qui s’élève à plus de 12 millions d’euros, et a ainsi créé plus de 30.000 emplois,” a annoncé David Makhura, député du Gauteng, pendant son discours sur le budget de 2019.

Le Département du Commerce et de l’Industrie sud-africain a joué un rôle majeur en fournissant des ressources financières pour avancer le projet. L’emplacement stratégique de la ZES de OR Tambo, rattachée à l’aéroport international OR Tambo, positionne le groupe In2Food’s au coeur du hub de transport et de logistique le plus moderne du continent africain.

La Compagnie de la Zone de Développement Industriel du Gauteng bénéficie, de la part du gouvernement, de mesures incitatives importantes visant à aider les investisseurs et les entreprises qui participent au développement de la ZES.

La nouvelle installation de In2Food’s, fabricant de plats préparés, a été développée avec l’objectif d’entrer dans les normes de qualité de la chaîne internationale de grandes surfaces Woolworths, qu’elle fournit depuis plus de 28 ans. En effet, In2Food’s exportera aussi leurs produits sur plusieurs marchés étrangers, dont le Royaume-Uni.

Aujourd’hui, les industries les plus actives de cette ZES sont l’aviation, l’agro-alimentaire, la bijouterie, l’électronique, et les produits pharmaceutiques.

Emile Glass.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer