A la Une

Afrique du Sud : La région du KwaZulu-Natal se veut destination primordiale du tourisme d’affaires.

La région du KwaZulu-Natal (KZN), une des plus industrialisées d’Afrique, prépare sa participation à Meetings Africa cette semaine dans l’espoir de s’imposer comme destination primordiale du tourisme d’affaires.

Le salon et exhibition Meetings Africa est un événement destiné à promouvoir l’Afrique comme destination touristique en offrant un panorama de l’industrie touristique du continent. Cette année ce sera tenu à Sandton, dans la banlieue de Johannesburg, de lundi à mercredi.

Le Bureau de la Convention du KZN, basé à Durban et qui représente la région à Meetings Africa, espère convaincre les décisionnaires présents d’organiser leurs prochaines conférences et réunions internationales au KZN, situé sur la côte est de l’Afrique du Sud.

Nos engagements précédents aux plateformes de cette importance se sont avérées réussies, en offrant au KZN l’opportunité d’accueillir des conférences internationales telles que la Conférence Mondiale du SIDA, que nous avons accueillie par deux fois“, la directrice du Bureau, Phindile Makwakwa, a dit au site Independent Online (IOL).

Le tourisme d’affaires est un marché de plusieurs milliards d’euros, employant 60 millions de personnes à travers le monde, selon le Bureau de la Convention du KZN. En Afrique du Sud, ce marché représenterait plus de 7 milliards d’euros et 250.000 emplois directs et indirects. Ces chiffres s’élèvent à 190 millions d’euros et 24.000 emplois pour la seule région du KZN, la plus peuplée de l’Afrique du Sud.

Malgré la légère baisse de revenu touristique en 2018, le tourisme en Afrique du Sud observe une croissance stable de l’ordre de 6% par an, selon des données publiées par Statistics South Africa.

De plus, l’aéroport King Shaka de Durban reçoit davantage de circulation internationale, depuis que British Airways en octobre a augmenté le nombre de vols par semaine entre Londres et Durban. Les arrivées internationales ont ainsi augmenté de 14,6% en à peine deux mois, selon l’IOL.

Lors de la State of the Nation Address du 7 février, le président Cyril Ramaphosa a annoncé la conception d’un régime de “eVisa” visant à encourager le tourisme. Cette mesure permettrait aux potentiels visiteurs de déposer leur demande de eVisa en ligne et d’imprimer le formulaire de validation depuis leur domicile. Le gouvernement a mis l’objectif à 21 millions de touristes d’ici 2030, soit le double du nombre actuel.

Les organisations touristiques ont bien accueilli cette nouvelle concernant le eVisa, qui faciliterait les visites en Afrique du Sud et permettrait au pays de gagner des parts de marché. Cette mesure sera sans doute un thème central du Africa Travel Indaba, le plus grand salon de tourisme d’Afrique, qui se tiendra du 2 au 4 mai, à Durban.

Emile Glass.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *